Sélectionner une page
< Retour à la liste

Kami Octet – Workers, une musique populaire

Naï No Production

Kami Octet - Workers, une musique populaire

Pascal Charrier : guitare, composition, direction | Émilie Lesbros : chant, récitation | Leïla Soldevila : contrebasse | Yann Lecollaire : clarinette basse | Nicolas Pointard : batterie | Paul Wacrenier : piano |Julien Soro : saxophone alto | Simon Girard : trombone

Le Jazz est la musique qui se situe à la croisée des chemins entre les musiques d’origines populaires qui émanent du vécu des communautés humaines en des lieux
et temps donnés, et des musiques dites savantes d’origines occidentales.
C’est autour de cette réflexion que Pascal Charrier écrit ses répertoires depuis de nombreuses années. Puisant dans le langage du Jazz américain, des musiques populaires
et savantes méditerranéennes ainsi que dans les apports issus des musiques contemporaines européennes et nordaméricaines.
Le nouveau répertoire de Kami Octet Workers – Une Musique Populaire est librement inspiré d’ouvrages historiques (Howard Zinn Une histoire populaire des États- Unis, Caroline Rolland-Diamond Black America, W.E.B Du Bois Les âmes du peuple noir) faisant référence à l’histoire sociale américaine, et plus particulièrement à la condition des africains-américains dans le processus de l’émergence de la société capitaliste.
Avant d’être un ensemble de huit musiciennes et musiciens, Kami a eu d’autres vies. Depuis l’album Les Forces du mouvement, publié en 2008, Pascal Charrier compose en s’inspirant de héros révolutionnaires (« Nestor Makhno »), souligne des moments de notre histoire contemporaine (« Bagdad 91-08 ») ou rend hommage aux invisibles (les travailleurs dans « Terre Grise »1).
Dans Spring Party, premier et précédent opus de l’octet, Pascal Charrier proposait un récit poétique interrogeant et explorant les états émotionnels et sensoriels traversés par un personnage, voyageant seul à pied. Bien que ce voyage initiatique menait avant tout vers des terres d’espoirs, l’album faisait également écho, en creux, à l’errance et aux situations des populations en exil.
L’écriture musicale développée par Pascal Charrier pour Workers – Une Musique Populaire suit la voie initiée à l’occasion de la création de Spring Party. Ce nouveau répertoire est composé autour de l’idée forte du jazz comme grande musique issue de l’expression populaire. L’idée est de mettre en lien l’histoire sociale américaine et européenne avec comme fil conducteur le jazz, lieu d’expression populaire représentatif de notre histoire contemporaine.
L’orchestre travaille sur les timbres, les rapports entre horizontalité et verticalité, espaces
harmoniques « en perspective », cycles rythmiques longs, superpositions de boucles. Le but
étant de convier les auditeur.rice.s à un rapport sensible très physique au son. L’improvisation est également exercée, afin de développer des modes de jeux pouvant s’accorder à une narration. En effet, des textes sont dits et jalonnent le répertoire pour donner des points de repères narratifs aux spectateur.rice.s. Le public est invité à célébrer un rituel populaire, guidé vers la transe par un foisonnement de rythmes, plongé dans des masses sonores profondes et apaisé par des mélodies simples qui viennent à sa rencontre.

Dans le prolongement de la création Workers – Une Musique populaire, Pascal Charrier et les
musiciens de Kami Octet développent des actions et ateliers à l’attention des jeunes générations et des musiciens amateurs. Il s’agit de créer des espaces où chaque participant pourra venir avec son bagage, son histoire, se laisser guider à la rencontre des autres personnes en présence, portée par la respiration commune. Un lieu ou la création de la musique repose sur l’écoute et l’accueil de ce qui n’est pas encore soi.
L’orchestre pédagogique L’Arbre, qui existe depuis 2017 en est le meilleur exemple. Basé sur un principe de composition collective et d’improvisation, la musique y est générée en temps réel et transmise à l’oral. Les thèmes abordés émanent des participants et les ateliers peuvent donner naissance à différentes formes artistiques. Les performances ou restitutions mettent en jeu l’espace (espaces naturels ou espaces urbains) de création.
Les ateliers s’adressent à des personnes de tout niveau ayant une pratique musicale en tant
qu’amateur, une pratique autour de l’écriture poétique, une culture de la parole et du mouvement.
Dans le cadre de ces créations, les musiciens de Kami Octet interviennent pour aider à la mise en forme des propositions et en appui sur scène pour soutenir la musique créée collectivement.

album à paraître en novembre 2022 chez Inouïe distribution (enregistrement au Théâtre Durance en janvier 2022, mixage et mastering au Studio la Buissonne)

Pascal Charrier a bénéficié d’une aide à l’écriture du Ministère de la Culture pour la composition du répertoire Workers – Une Musique Populaire.
Coproductions : AJMI Jazz Club, scène de musiques actuelles – Avignon / Espace Culturel de Chaillol, scène conventionnée Art en territoire – Pays gapençais / Conseil Département de Vaucluse / Le Petit Duc – Aix en Provence / Cité de la Musique – Marseille / Le Phare à Lucioles – Sault
Partenaires : Réseau Traverses / Théâtre du Bois de l’Aune – Aix en Provence / Théâtre Durance, scène conventionnée d’intérêt national Art et création – Château-Arnoux-St-Auban / GMEM, Centre national de création – Marseille
Kami Octet est membre de la fédération d’artistes Grands Formats.

Infos

Repertoire

Jazz et Musiques improvisées

Genre

Vocal et instrumental

Nombre d'artiste sur scène

8

Caractéristiques

Projet avec volet participatif

Décors

Non

Extraits

Extrait video
Extrait audio

Dates de concerts

diffusion prévue à compter de janvier 2023 (1 semaine de résidence + concert au Festival de Chaillol le 6 août 2022) sortie album novembre 2022 avec concert de sortie le 6 janvier 23 au Pan Piper (Paris)

Commentaires

le concert peut être associé à des actions pédagogiques