< Retour à la liste

Hécube, reine de Troie

Ensemble Dialogos

Hécube, reine de Troie

Hécube, reine de Troie
Tragédie grecque entre Dubrovnik et Venise à la Renaissance
Spectacle musical mis en scène et surtitré d’après les textes de Marin Držić (1559) et Lodovico Dolce (1543)

Dialogos s’inspire de deux sources de la Renaissance pour ce spectacle musical mis en scène. L’écrivain vénitien Lodovico Dolce (1508-1568) a traduit en italien la version latine d’Érasme (1506) de la tragédie grecque d’Hécube, écrite par Euripide au 5e siècle avant Jésus-Christ. L’élégante œuvre de Dolce a incité Marin Držić (1508-1567) de Dubrovnik, à traduire le texte vénitien en croate. L’œuvre de Držić fut jouée à Dubrovnik en 1559, après avoir été interdite à deux reprises par les autorités locales qui la jugeaient trop… turbulente. Dolce et Držić, deux frères adriatiques nés et morts les mêmes années, reposent aujourd’hui dans deux églises vénitiennes voisines, séparés par quelques étroits canaux de la mer Adriatique stagnante où ne souffle aucun vent. Leurs deux villes-républiques, Dubrovnik et la Sérénissime, se dressaient comme deux forteresses de part et d’autre de cette même Adriatique, à l’époque où ils écrivaient leurs Hécubes. Se sont-ils jamais rencontrés ?

La création de Dialogos croise la version de Dolce et celle de Držić : Grecs et Troyens chantent et s’affrontent en vieux dialectes italiens et croates dans ce drame où chanteurs solistes et instrumentistes sont entourés par les chantres traditionnels dalmates qui interviennent comme un chœur antique…

Le langage musical de notre Hécube naît dans la tradition orale du laboratoire-Dialogos, à travers des techniques d’improvisation inspirées des sources musicales de Dubrovnik et de Venise du 16e siècle, ainsi que de l’âpre chant traditionnel de la région de Dubrovnik, conservé jusqu’à nos jours.

Le résultat est une création musicale où la puissance intemporelle du mythe grec embrasse la finesse de la Renaissance vénitienne et la force rude de la Dalmatie au seuil de l’Empire Ottoman.

Au monde d’aujourd’hui, qui succombe si souvent à la tentation de simplifier, les bons d’un côté, les méchants de l’autre, l’histoire d’Hécube oppose la palette toute en nuances de l’âme humaine, énigmatique et profonde. Hécube, c’est l’histoire des bons qui peuvent être cruels et des méchants qui peuvent ressentir de la compassion, c’est l’histoire de l’obscurité qui se fait lumière, cécité qui devient vision…

Distribution :
Katarina Livljanić, Hécube
Francisco Mañalich, esprit de Polydore, Polyxène, Polymnestor
Ante Podrug, Ulysse
Milivoj Rilov, Agamemnon
Srećko Damjanović, serviteur

Choeur : Kantaduri
Joško Ćaleta, voix et direction
Srećko Damjanović, voix
Nikola Damjanović, voix
Ante Podrug, voix
Milivoj Rilov, voix

Instrumentistes :
Norbert Rodenkirchen, flûtes, dvojnice
Albrecht Maurer, vièle, lirica
Francisco Mañalich, viole

Infos

Repertoire

Médiéval, Renaissance ou plus ancien

Genre

Vocal et instrumental

Nombre d'artiste sur scène

9

Caractéristiques

Mise en scène, en espace

Décors

Non

Extraits

Dates de concerts

12/07/2022 Festival St Donat de Zadar et 18/11/2023 au Centre Art et Culture de Meudon

Commentaires

En tournée sur 2023 (Regensburg, Meudon, Utrecht, Gand, Tourcoing, Split, Zagreb) et 2024