Sélectionner une page
< Retour à la liste

Un soir à Versailles

Les Talens Lyriques

Un soir à Versailles

Jeune mezzo-soprano remarquable, Ambroisine Bré poursuit avec bonheur sa collaboration avec Christophe Rousset et Les Talens Lyriques, pour ce programme qui nous transporte à la cour de Versailles au XVIIIe siècle.

Tous les genres prisés y sont réunis : le ballet de cour et la tragédie lyrique dans des extraits des deux plus grands de leurs représentants, Lully et Rameau ; ainsi que la cantate. Sorte de mini-opéra à elle seule, la cantate française, qui fleurit dans les années 1710-1720, invite au salon tous les artifices de la scène lyrique. Mêlant art déclamatoire et aria vocalisant, le genre s’inscrit dans une esthétique plus intimiste, à la recherche de nouvelles alchimies sonores entre voix et instruments.

« Le Berger fidèle » est l’une de des cantates les plus abouties de Jean-Philippe Rameau, composée en 1728 ; tandis que son exacte contemporaine, « La Morte di Lucretia » de Michel Pignolet de Montéclair témoigne de la forte influence italienne du temps, jusque dans le choix de la langue. Elle met en scène le noble sacrifice de Lucrèce qui, violée, se tue pour éviter de déshonorer la lignée de son mari.

« L’Ouverture nº 2 » de Jean-Marie Leclair, qui complète le programme, est un bel exemple du style instrumental accompli du compositeur-violoniste, qui mêle à la perfection les apports italiens et le goût français

Infos

Repertoire

Baroque

Genre

Vocal et instrumental

Nombre d'artiste sur scène

16

Commentaires

/

Décors

Non

>> voir un extrait vidéo