Sélectionner une page
< Retour à la liste

Un chemin d’étoiles

Discantus

Un chemin d'étoiles

Les chants de la tradition populaire, entre France et Espagne (16e-19e siècles), sont mis en regard avec des pièces médiévales de la péninsule ibérique, et même une cantio venue de Bohême.
De toutes les régions d’Europe, hommes et femmes se dirigent vers Compostelle pour vénérer le tombeau de saint Jacques… :
Destiné à accompagner la joie des pèlerins enfin arrivés au terme de leur long voyage, le « Codex Calixtinus », copié au 12e siècle, regroupe un riche répertoire de chants liturgiques dédiés à l’apôtre. Sur les traces de ces infatigables marcheurs, les chanteuses de Discantus mènent également l’auditeur jusqu’au monastère de Montserrat – où furent notées dans le célèbre « Llibre Vermell » des chansons (13e-14e siècles) dédiées à la Vierge afin que les pèlerins puissent « chanter et danser dévotement » durant leur veillées – et proposent de poursuivre ce voyage musical sur quelques siècles avec des chants traditionnels français – notamment de très anciennes versions d’« Il était un petit navire » et de « Ne pleure pas Jeannette »… – et espagnols, témoignages de la ferveur populaire en marche.
Dans ce programme, proposé en plusieurs versions, les chanteuses peuvent être accompagnées de cloche, harpe, flûte à bec, vièle à archet et à roue, cornemuse, anches et percussions.

Infos

Repertoire

Médiéval, Renaissance ou plus ancien

Repertoire secondaire

Baroque, chants traditionnels

Genre

Vocal et instrumental

Nombre d'artiste sur scène

6

Commentaires

Effectif de 6 à 10 artistes sur scène. Nouvelle version du CD paru en 2015 chez Bayard Musique

Décors

Non

>> voir un extrait vidéo

>> écouter un extrait sonore

Dates de concerts

11 juillet jardin de Bois Richeux