Sélectionner une page
< Retour à la liste

« …transformations… » – Musique de chambre contemporaine (programme électroacoustique).

Ensemble Vertebræ

« ...transformations... » - Musique de chambre contemporaine (programme électroacoustique).

L’Ensemble Vertebræ cherche à ouvrir les frontières de la diffusion artistique multidisciplinaire, en se basant sur un vaste échange culturel rendu possible par les origines diverses de ses membres, venant d’Europe et d’Amérique latine.

Créé en 2009 par la flûtiste Olivia Abreu et la pianiste Anna Paolina Hasslacher, l’Ensemble Vertebræ présente des œuvres pour diverses formations. Son processus créatif est basé sur la recherche, la création et la diffusion du répertoire contemporain innovant, et se développe dans de multiples directions : performances musicales, projets en collaboration avec d’autres disciplines artistiques, concerts didactiques pour enfants et jeune public, mais aussi collaboration directe avec les compositeurs, colloques et ateliers pédagogiques.

L’Ensemble Vertebræ est internationalement actif et s’est produit dans différents contextes et festivals, tels que le Festival International Cervantino (Mexique) ou l’IGNM (Suisse: Zurich et Bâle), une des sociétés internationales les plus renommées pour la promotion de la musique de nos jours.

Ce programme propose une expérience sonore à travers les diverses « …transformations… » musicales et sensorielles que nous offrent chacun des compositeurs l’intégrant. Au cours de ces transformations, chaque pièce exprimant un univers musical très personnel trouve une connexion par le biais de l’utilisation très équilibrée des sons acoustiques de cinq instruments (flûte, violon, violoncelle, percussion et piano) au sixième instrument, l’électronique, ainsi que par le maniement des différents moyens employés pour générer les sons, comme l’utilisation du modulateur en anneau pour manipuler le son du piano, la bande sonore, le « Noise Harp », instrument conçu et construit par la compositrice Marisol Jiménez.

Le programme présente les œuvres « Sensuous Luminous » et « Núiya ‘áiteiyá » de Marisol Jiménez, compositrice mexicaine résidant à Berlin, et avec qui l’Ensemble Vertebræ a travaillé pour la création de cette dernière pièce en 2019. « Núiya ‘áiteiyá », dont le titre venant de la langue de la culture mexicaine Wixárika pourrait se traduire comme « retour d’échos », est une œuvre également conçue comme une installation performative, où l’instrument électroacoustique « Noise Harp » se présente comme une sculpture sonore qui est physiquement connectée aux instruments, qui se métamorphosent et se prolongent de multiples manières acoustiques et électroniques. Ce programme compte aussi avec l’œuvre « Susurrus » de la compositrice américaine Ashley Fure, ainsi que par les créations de « Bruissements » du compositeur suisse Alfred Zimmerlin et d’une nouvelle oeuvre en cours de création, du compositeur franco-iranien Iradj Sahbai, toutes les deux commandes de l’Ensemble Vertebræ.

PROGRAMME

Marisol Jiménez – « Núiya ‘áiteiyá » (2019) pour violon, violoncelle, percussion, sampler et électronique en temps réel 13’
Iradj Sahbai – Nouvelle œuvre* (2021) pour flûte et piano 10’
Marisol Jiménez – « Sensuous Luminous » (2017) pour violoncelle, piano préparé, électronique en temps réel et vidéo 8’
Ashley Fure – « Susurrus » (2006) pour flûte, violon, violoncelle, percussion et électronique en temps réel 8’
Alfred Zimmerlin – « Bruissements » * (2020) pour flûte, violon, violoncelle, percussion et piano 15’

* Créations

Infos

Repertoire

Création contemporaine

Genre

Instrumental

Nombre d'artiste sur scène

6

Caractéristiques

Concert avec électronique et vidéo.

Commentaires

N'hésitez pas à demander plus d'information concernant le projet: ensemble.vertebrae@gmail.com