Sélectionner une page
< Retour à la liste

Pop up Music

Pop up Music
« Depuis les années 60, la pop anglaise et américaine entre dans les oreilles occidentales des jeunes générations, sans jamais vraiment en ressortir. Que reste-t-il de ces sons qui nous ont tant traversés ? Comment la mémoire a-t-elle pu ancrer ces images fortes et ces sensations avec ces simples fragments musicaux ? »
Voici le point de départ de la nouvelle pièce pour lovemusic de Grégoire Letouvet sur laquelle nous avons construit ce projet POP. Digital Love est un ensemble de pièces audiovisuelles – un projet collaboratif entre lovemusic et Raphaël Languillat, revisitant différents éléments musicaux du légendaire album Discovery de Daft Punk et les combinant avec des fragments du poème érotique de William Shakespeare «Venus and Adonis». Dans ce cycle sous forme d’improvisation notée, la partition ainsi que la vidéo en direct servent de guide aux musiciens. La partie visuelle présente des plans de sculptures grecques en 3D immergées dans de l’eau colorée, combinées à des techniques analogiques devant l’objectif de la caméra et à un traitement numérique.
« Je crois que la musique populaire a changé notre perception du son et établi de nouvelles formes de communication, écrit Fausto Romitelli. Longtemps, les compositeurs de musiques savantes, les “derniers défenseurs de l’art”, ont refusé tout métissage avec des musiques “commerciales”. […] L’énergie sans limites, l’impact violent et visionnaire, la recherche acharnée de sonorités nouvelles capables d’ouvrir les “portes de la perception” : ces aspects du rock le plus innovateur semblent rejoindre les soucis d’expression de certains compositeurs contemporains. ». Ces idées sont au coeur de son solo emblématique pour guitare électrique. Oliver Leith a écrit une pièce de trois chansons sans chanteur. Les paroles qui appairassent seulement sur la vidéo sont faites à partir des mots des 664 numéros 1 depuis le début des charts en 1952 jusqu’en 1990. « J’ai été fasciné par les similitudes du vocabulaire pop et par la façon dont, dans la plupart des arrangements, ils produisent des paroles passables. Ce n’est pas un regard cynique sur ces paroles, mais une présentation de quelque chose que j’ai trouvé assez joyeux – comment des choses aussi sentimentales, personnelles, nostalgiques partagent un ADN similaire et combien les paroles ont peu changé.» En voyant les paroles se dérouler sur l’écran, chaque spectateur crée sa propre chanson !
Fall on the floor – Grégoire Letouvet – pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, guitare et synthétiser (commande de lovemusic)
Digital Love – Raphaël Languillat – pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, guitare, synthétiser, video et bande (commande de lovemusic)
Trash TV Trance – Fausto Romitelli – pour guitare électrique
664 love songs guaranteed to cure heartache – Oliver Leith – pour flûte, violon, violoncelle, synthétiser et vidéo
lovemusic
Présentées de manière visuellement et physiquement engagée, les performances de lovemusic visent à offrir au public une musique que nous n’avons pas à classer comme «contemporaine» en la décloisonnant de tous les carcans qui pourraient l’entraver. Le collectif vise à offrir une nouvelle perspective sur la musique d’aujourd’hui.
lovemusic est toujours désireux de (re) découvrir les possibilités d’interprétation de leurs instruments et surtout d’explorer les différentes techniques de performance scénique afin d’inciter un nouveau regard du public sur la création. L’engagement physique, un esthétique visuel soigné, une action active et consciente pour la visibilité des minorités et la parité et la créativité dans leur programmation sont au cœur de la démarche du collectif.
Basé à Strasbourg, le collectif tire son nom de l’œuvre homonyme de Betsy Jolas. Cette pièce a été le point de départ d’une collaboration entre le flûtiste Emiliano Gavito et le clarinettiste Adam Starkie qui ont ensuite fondé le collectif lovemusic basée sur la philosophie de cette pièce: dialogue, partage et transmission.  lovemusic est actuellement composé de neuf musiciens d’origines et d’influences hétéroclites – tous avec une passion et un engagement partagés pour la musique et la culture de notre temps. lovemusic vise à développer et à présenter des nouveaux programmes qui ne sont pas limités par un genre ou une formation, mais plutôt à explorer des concepts esthétiques et des idées créatives afin de produire un discours alternatif et cohérent. Une passion commune pour les projets collaboratifs avec les compositeurs d’aujourd’hui complète leurs programmes, offrant une perspective originale de nos jours …
Depuis 2018, lovemusic s’implante dans le paysage culturel de la ville de Strasbourg, organisant en collaboration avec la Bibliothèque National Universitaire (BNU) un cycle d’événements annuels autour de la création musicale. Ces événements ont fait l’objet de plus de 15 nouvelles commandes d’œuvres présentés à un public nombreux et curieux. lovemusic a exporté ce nouveau répertoire à travers le monde avec des concerts en Italie, en Allemagne, au Portugal, au Royaume-Uni, en Espagne, au Mexique, en Suisse et au Japon.

Infos

Repertoire

Création contemporaine

Genre

Instrumental

Nombre d'artiste sur scène

6

Commentaires

Concert amplifié et avec vidéo

Décors

Non

>> voir un extrait vidéo

Dates de concerts

Deux dates à venir pour la saison 21-22