Sélectionner une page
< Retour à la liste

Amoureuses

Ensemble CUM JUBILO

Amoureuses

Chants:
– Edith Canat de Chizy : Création mondiale
– Bréviaire de Saintes – Graduel d’Aliénor de Bretagne – Prosaire de Nevers – Codex Las Huelgas
– Hildegard – trobairitz – Chansonniers : Montpellier – La Clayette
– Patrick Burgan
Textes : Héloïse (lettres à Abélard) – Marguerite Porete (Le miroir des âmes simples et anéanties et qui seulement demeurent en vouloir et désir d’amour)
La merveilleuse puissance de l’amour dans le miroir des vies de Hildegard, abbesse, visionnaire, première grande compositrice ; Radegonde et Katherine, épouses du Christ ; Marie-Madeleine, dispensatrice de parfums et d’onguents ; Héloïse, l’amoureuse d’Abélard ; les trobairitz, femmes poètes chantant l’amour ; Marguerite Porete, béguine condamnée pour hérésie et brûlée vive en place de Grève pour son livre qui inspirera la composition d’Edith Canat de Chizy.
Pour toutes ces femmes, très souvent des jeunes filles, l’amour s’exprime avec force, dans un libre choix de vie : amour charnel mais aussi amour mystique et don de soi. On retrouve à cette occasion le thème des vierges sages qui seront admises dans la chambre de l’époux pour devenir les épouses. Au Moyen Âge le sacré et le profane sont très souvent mêlés. Les chants liturgiques sont emprunts de vie, parfois même de sensualité : visions imprégnées de sève, de verdeur et de désir de la grande Hildegard ; évocations de Marie-Madeleine répandant les baumes, essuyant les pieds du Christ avec ses cheveux ; la tendre évocation des vierges partageant le lit de l’agneau-Christ, réminiscence transcendée de l’amour partagé par Héloïse et Abélard. L’amour charnel trouvera sa plus belle expression dans la lyrique féminine empreinte d’érotisme de la fin’ amors dans les oeuvres des trobairitz, proclamant leur désir et revendiquant la liberté d’aimer au grand jour.
Quelques extraits des lettres d’Héloïse à Abélard accompagneront les chants.
Amoureuses crée cette ambiance féminine au travers des chants liturgiques et profanes accompagnés par les harpes de Carole Matras évocateurs de cette féminité où la question du statut de la femme se pose très souvent. On s’aperçoit alors que cette époque moyenâgeuse est beaucoup plus proche de nous qu’on ne l’imagine…

Infos

Repertoire

Médiéval, Renaissance ou plus ancien

Repertoire secondaire

Création contemporaine

Genre

Vocal et instrumental

Nombre d'artiste sur scène

5

Caractéristiques

Scénographie : Regina Welk

Commentaires

Ces chants trouvent leur juste résonance avec la résonance des pierres, donc de préférence dans les églises et abbayes où tout lieu avec une acoustique réverbérante. D'autres vidéos, visuels et programmes sont disponibles sur notre site internet www.cumjubilo.com

Décors

Non

>> voir un extrait vidéo

>> écouter un extrait sonore

Dates de concerts

2021 Amoureuses Lillers (Artois) collégiale 12 septembre –le 11 09 conférence sur les femmes et l'amour au Moyen Âge