Sélectionner une page
< Retour à la liste

Alla Francese

Les Ambassadeurs ~ La Grande Ecurie

Bach a laissé un nombre étonnamment restreint d’ouvertures pour orchestre, un genre pourtant très en vogue en Allemagne depuis que le fameux modèle lulliste avait franchi le Rhin. Il n’en advint pas moins que ces quatre « suites », sitôt redécouvertes après deux siècles d’oubli, éclipsèrent les vrais maîtres du genre (en quantité, mais non moins en qualité) que furent Telemann, Fasch, Graupner, et bien d’autres. Les Ambassadeurs ~ La Grande Ecurie proposent de remettre la première suite de Bach en situation ; Telemann est sans doute celui qui rend l’hommage le plus clair à Lully : l’ouverture n’est pas suivie que de danses, mais aussi de pièces de caractère, comme cet envoûtant sommeil qui évoque celui, fameux, d’Atys. Graupner, ami de coeur et admirateur de Telemann, prouve son originalité non seulement dans le traitement musical, mais aussi par une instrumentation très rare. Mais aucun n’ose aller aussi loin en expression personnelle que le ténébreux Zelenka : ses harmonies déchirées et son contrepoint haletant révèlent ses tourments intérieurs et marquent durablement l’auditeur.

Johann Sebastian BACH : Ouverture n° 1 en do majeur BWV 1066 pour 2 hautbois, basson & orchestre
Ouverture / Courante / Gavotte / Forlane / Menuet / Bourrée / Passepied
Jan Dismas ZELENKA : Ouverture en fa majeur ZWV 186 pour 2 hautbois, basson & orchestre
Ouverture / Aria / Menuets & 1 2 / Siciliano / Folie
———–
Christoph GRAUPNER : Ouverture en Mi majeur GWV 440 pour flûte d’amour, haubois d’amour, basson & orchestre Ouverture / Courante / Loure / Airs 1 à 4 / Sarabande / Menuets
Georg Philipp TELEMANN : Ouverture en do majeur TWV 55:C6
pour 3 hautbois & orchestre
Ouverture / Harlequinade / Espagniol / Bourrée en trompette / Sommeille / Rondeaux / Menuets 1 & 2 / Gigue

Infos

Repertoire

Baroque

Genre

Instrumental

Nombre d'artiste sur scène

17

Commentaires

/

Décors

Non